Pourquoi l’État-nation n’est-il plus la seule forme d’organisation politique de référence des États depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ?

Séquence proposée par M Mike TCHEN, lycée La Mennais, classes de Terminale L, ES, et S

THÈME : Les échelles de gouvernement dans le monde (16-17h)

INSERTION DANS LE PROGRAMME :

Regards historiques sur le monde actuel, il s’agit de comprendre les organisations actuelles (échelles de gouvernement) du pouvoir politique à partir de l’étude de leur évolution depuis 1945. Comprendre l’organisation de notre société contemporaine à travers le pouvoir.

PROBLÉMATIQUE GÉNÉRALE DE LA SÉQUENCE :

Pourquoi l’État-nation n’est-il plus la seule forme d’organisation politique de référence des États depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ?

OBJECTIFS : à la fin de la séquence l’élève doit savoir :

… qu’aujourd’hui l’État-nation (forme d’organisation politique née à la fin de l’époque moderne en Europe qui a connu son essor durant le « long » XIXe siècle et où les Etats assurent leur souveraineté sur des territoires développant un nationalisme), responsable du conflit de la 2nd GM à cause de la montée desnationalismes de l’entre-deux-guerres (cf. rappel des régimes totalitaires en 1er), n’est plus capable d’assurer une paix durable et un ordre économique stable. Parconséquent, de nouvelles formes d’organisation politique viennent la supplanterpour y répondre : les échelles de gouvernement d’une Europe politique et d’une gouvernance économique mondiale. La manière de diriger les États et les pratiques du pouvoir sont aujourd’hui tributaires de « cadres » qui remettent en cause la souveraineté de l’État-nation. De nouvelles conceptions et organisations du pouvoir régissent à la fois les États, l’Europe et le monde, amenant à les structurer à travers la notion d’ « échelle » (attention, ce n’est pas un sujet à traiter de manière géographique, mais de manière historique, voire «historico-géographique» // « géohistoire »).

Présentation de la séquence
CAPACITÉS ET MÉTHODES TRAVAILLÉES :

à la fin de la séquence, l’élève doit être capable de :

  • situer et caractériser une date et un contexte chronologique
  • nommer et périodiser
  • situer un évènement dans le temps court ou le temps long,
  • mettre en relation des faits ou évènements de natures, de périodes, de localisations spatiales différentes
  • décrire et mettre en récit une situation historique ou géographique
  • identifier des documents (nature, auteur, date, conditions de production)
  • prélever, hiérarchiser et confronter des informations selon des approches spécifiques en fonction du document ou du corpus documentaire
  • cerner le sens général d’un document ou d’un corpus documentaire, et le mettre en relation avec la situation historique ou géographique étudiée
ÉVALUATION
  • Réaliser une chronologie croisée de « Gouverner la France et la Polynésie française depuis 1946 »
  • Réaliser des chronologies comme support de révision (fiche de révision)

Mise en oeuvre - déroulement - documents