Modifications des modalités d’évaluation baccalauréat professionnel en histoire-géographie-EMC

Modifications concernant exclusivement les certifications intermédiaires en CAP ou BEP du cycle baccalauréat professionnel.

Télcharger en pdf

1. Épreuve ponctuelle écrite de la certification intermédiaire relevant du BEP : rappel.

Les modifications des modalités d’évaluation ont été publiées dans le BOEN spécial n°6 du 25 juin 2015 – arrêté du 12-6-2015.
http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=90508

Pour rappel, en histoire-géographie-EMC, l’épreuve est modifiée comme suit :

« L’épreuve consiste en un questionnaire à réponse courte (cinq à dix lignes) ou à choix multiples qui porte sur des sujets d’étude et sur des situations définis dans le programme d’histoire et géographie de première professionnelle et sur le programme d’enseignement moral et civique de première. Elle comporte trois parties qui peuvent comporter un support documentaire (texte, image, carte…).

  • La première partie consiste en une ou plusieurs questions portant sur un des sujets d’étude d’histoire ou de géographie.
  • La deuxième partie consiste en une ou plusieurs questions portant sur chacune des deux situations d’un sujet d’étude de la discipline qui n’est pas retenue en première partie (histoire ou géographie).
  • La troisième partie consiste en une ou plusieurs questions portant sur un thème du programme d’enseignement moral et civique.

Les parties 1 et 2 sont notées chacune sur 8, la partie 3 sur 4 points. »

Dès la session 2017, les sujets d’histoire – géographie – EMC du BEP seront composés selon cette structure en trois parties.

2. Épreuve de la certification complémentaire relevant du CAP.

Les nouvelles modalités d’évaluation pour le diplôme intermédiaire du CAP viennent de paraître au BOEN n°2 du 12 janvier 2017 -) arrêté du 6-12-2016.

http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=111238

Dès la session 2018, l’épreuve se déroule désormais exclusivement en Première professionnelle, elle est constituée d’une situation d’évaluation comprenant deux parties : une partie écrite en français, une partie orale en histoire – géographie – EMC.

Pour les épreuves en CCF dans le cadre du diplôme intermédiaire CAP (candidats suivant une formation conduisant au baccalauréat professionnel), il n’y aura donc pas d’exercice cette année. Pour les élèves actuellement en classe de seconde professionnelle, ils passeront les exercices prévus en classe de première à compter de la rentrée 2018.

En histoire – géographie – EMC, les modalités d’évaluation sont les suivantes :

«  Deuxième partie (histoire – géographie – enseignement moral et civique)

Le candidat se présente à l’épreuve avec deux dossiers : l’un en histoire, l’autre en géographie (constitués individuellement ou par groupe) comprenant chacun trois ou quatre documents de nature variée (textes, images, tableaux de chiffres, cartes…). Pour chaque dossier, ces documents sont accompagnés d’une brève analyse en réponse à une problématique relative à la situation historique ou géographique.

Dans les deux disciplines, les documents concernent un des thèmes généraux du programme étudiés dans l’année. Un de ces documents comporte une dimension civique en lien avec le programme d’enseignement moral et civique.

L’épreuve orale, d’une durée de 20 minutes au maximum porte sur les deux dossiers.

Dans un premier temps, le candidat présente un des deux dossiers, déterminé par tirage au sort. Cette présentation est suivie d’un entretien au cours duquel le candidat justifie ses choix et répond à des questions sur ce dossier. Des questions lui sont ensuite posées sur le second dossier. »

Ces modifications concernent les candidats suivant une formation conduisant au baccalauréat professionnel. Pour les élèves suivant une formation conduisant au CAP, les épreuves restent les mêmes à une exception près à propos de l’EMC : pour chaque dossier présenté par les élèves, « un des documents comporte une dimension civique en lien avec le programme d’enseignement moral et civique ». Ce qui était une possibilité dans l’ancien texte d’épreuve devient donc une obligation. Cette modification s’applique pour la session 2018.

Ces modifications entrent en vigueur à la session 2018 pour les certifications intermédiaires en CAP et à la session 2017 pour l’épreuve ponctuelle de certification intermédiaire relevant du BEP.

L’inspection pédagogique régionale reste à votre disposition pour vous accompagner et répondre à vos questions.

Yvette TOMMASINI